La Boutique du Périnée

Rééducation du périnée : en parler c’est avancer

Comme vous le savez sans doute, il existe de multiples événements dans la vie d’une femme qui conduisent à un affaiblissement du périnée : la grossesse, mais aussi la pratique du sport, ou bien encore la ménopause. Cependant, loin d’être un drame, cet affaiblissement du périnée et ses conséquences doivent être évoquer  avec une sage femme ou un kiné, car en parler c’est avancer.

Prendre rendez-vous avec une sage-femme : c’est incontournable

Lorsque l’on souffre d’un affaiblissement du périnée, les conséquences sont en général fortement déplaisantes : pertes urinaires lors de l’effort, baisse de la qualité des rapports sexuels… Pour certaines, ces conséquences sont la cause d’un sentiment de culpabilité, voire de honte.

Aussi et première chose, il est importante de dédramatiser, car ces conséquences ne sont pas exceptionnelles, loin d’être irréversibles et la première étape est avant tout d’en parler.

Si votre médecin traitant (généraliste) est naturellement là pour vous écouter, n’hésitez pas à en parler directement à une sage-femme. A l’écoute des femmes, et des futures ou jeunes  mamans, elles vont diagnostiquer les causes de cet affaiblissement, mais aussi en déterminer l’importance et vous aiguiller vers  les solutions de rééducation périnéale les plus opportunes et les mieux adaptées.

Quelles sont les solutions pour rééduquer le périnée ?

L’éventail des solutions qui s’offrent aux femmes qui souffrent d’un affaiblissement du  périnée sont nombreuses. Si la rééducation périnéale manuelle peut être proposée (surtout après un accouchement), il existe d’autres méthodes : l’électrostimulation périnéale, le biofeedback, ou encore l’utilisation de cônes vaginaux ou boules de geisha.

Pour chacune de ces méthodes, la sage-femme, ou le professionnel de la santé pourra vous dispenser des conseils sur l’utilisation, afin de retrouver un périnée tonique rapidement.

La place de l’auto-traitement ?

Nous ne le dirons jamais assez, mais la rééducation périnéale est un sujet sensible. Si il n’y  a plus de tabou à l’évoquer, il est tout de même conseillé de ne pas se livrer à de l’auto traitement. En effet, la zone périnéale est sensible, et le choix de la méthode de rééducation est personnel, en fonction de votre pathologie. La consultation d’une sage-femme est donc réellement incontournable, car cette dernière vous aiguillera vers la solution qui correspond le mieux à vos attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *