La Boutique du Périnée

La rééducation périnéale manuelle après l’accouchement

Rééducation périnéale après accouchement

Durant la période de grossesse, la femme subit des transformations morphologiques, hormonales et physiologiques importantes. Ces troubles se répercutent sur le plancher pelvien, connu sous le nom de périnée. Il importe de rétablir l’aspect morphologique du périnée après l’accouchement afin que la femme puisse retrouver son équilibre hormonal et… sa silhouette. Plusieurs méthodes de rééducation périnéale sont à la disposition de la femme après l’accouchement. Mais afin de garantir des résultats optimaux, il serait judicieux de mieux connaître les effets de la grossesse sur le périnée.

Effets  sur le périnée

Une importante sécrétion d’œstrogène et de progestérone dérègle le fonctionnement des ligaments du corps. Ce qui provoque une déstabilisation aboutissant à un sentiment de vulnérabilité chez la femme enceinte. Le poids du fœtus appuie sur tous les organes génitaux de la mère, entraînant un relâchement des muscles de l’abdomen et du périnée. Les risques de prolapsus, connus sous l’appellation de descente d’organes, sont alors énormes. Le périnée est un organe vulnérable, si bien qu’au moment de l’accouchement, même par césarienne, il est exposé à une déchirure à cause de facteurs divers. Parmi ceux-ci, le poids du bébé est supérieur à 3,600kg, un périmètre crânien de plus de 35cm, l’utilisation de forceps, la durée excessive de l’expulsion. Chez la parturiente, les pressions abdominales sur le ventre ou encore une prise de poids excessive durant la grossesse, peuvent engendrer une déchirure du périnée.

Rééducation manuelle du périnée

Une rééducation du périnée permet de remédier aux troubles urinaires, anaux, de statique et aux douleurs internes, occasionnés par la grossesse et l’accouchement. Les séances sont prescrites par un professionnel de santé après bilan des zones affectées. La rééducation permet de remuscler le périnée à partir d’électrostimulation ou de massage pour qu’il retrouve son tonus et son élasticité originelle. Les séances sont prescrites au plus tôt 6 semaines après l’accouchement. Entreprise de façon manuelle, méthode la plus courante, elle consiste à un toucher vaginal suivi de pressions légères à partir des muscles du vagin, de remonter la paroi pelvienne, afin de diriger la pression vers les muscles ayant besoin d’être travaillés. La sage-femme ou le gynécologue exerce une forme de massage léger. Une autre thérapie externe consiste à sensibiliser la femme aux gestes quotidiens qui servent à relâcher les muscles abdominaux et pelviens. Il en est ainsi des faits de rire, de tousser, de soulever des charges, de monter des escaliers et de faire des exercices physiques limités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *