La Boutique du Périnée

Electrostimulation du périnée : le vrai… le faux

L’électrostimulation périnéale devient un « incontournable » pour remuscler  le périnée, et mettre par exemple fin aux problèmes d’incontinence ou de perte de tonicité ou de sensibilité.  Cependant, il est important de rappeler que malgré la facilité d’accès des appareils autant en termes de disponibilité commerciale que d’utilisation, bien des précautions doivent être prises avant leur utilisation, et surtout, la consultation d’un professionnel de la santé, comme par exemple une sage-femme ou un kiné est impérative.  A l’occasion de cet article, nous vous proposons un ensemble de questions/réponses sur le thème de l’électrothérapie périnéale.
– Tous les électrostimulateurs se valent .
– Il s’agit là d’une idée reçue. Même si l’aspect marketing (image de marque) peut faire varier le prix des appareils alors que leurs fonctionnalités sont identiques, il est bon de rappeler que les appareils offrent général des programmes différents, des intensités de travail différentes. Aussi, avant d’acheter un appareil et de ne faire un focus que sur le prix/la marque il est impératif de s’interroger sur les caractéristiques techniques de l’appareil et savoir si cet appareil est vraiment en adéquation avec votre pathologie
– Je peux choisir une sonde en fonction de son apparence
Le choix de la sonde n’est hélas pas si simple et ne doit pas être fait en fonction de son apparence. En effet, une sonde est un dispositif de précision, conçue par des professionnels de la santé, et destinée au soulagement de pathologies ou troubles bien précis. Aussi, une sonde doit être choisie avec soin  et surtout après prise de conseil auprès d’un professionnel de la santé. Rappelons en effet qu’une sonde périnéale mal choisie peut aggraver votre pathologie, ou ne pas être efficace en ne stimulant pas les bons groupes de muscles.
– Un électrostimulateur sportif peut être utilisé en rééducation périnéale 
Naturellement… NON. En effet, l’intensité de travail, les phases ne sont pas les mêmes selon la fibre musculaire à faire travailler.  Un électrostimulateur pour sportif n’est donc en rien adapté à la rééducation périnéale
– Il existe des électrostimulateurs avec des sondes sans fil 
 Oui. Depuis quelques temps déjà, les fabricants essayent de procurer aux utilisateurs et utilisatrices un maximum de confort. Cela passe notamment par l’utilisation de sondes périnéales sans fil. Fiables, ces sondes communiquent par ondes wifi avec le boîtier d’électrostimulation.  Si le confort est naturellement accru avec l’utilisation de sondes sans fil, il ne faut pas oublier qu’il y aura une contrainte supplémentaire : veiller à ce que les accumulateurs de la sonde soient toujours chargés pour dispenser une stimulation de qualité.
– L’électrostimulation peut être utilisée par tout le monde
Il est fortement recommandé de ne pas avoir recours à l’électrostimulation si vous n’avez pas consulté un professionnel de la santé, qui est un référant incontournable. Si vous désirez passer outre cette consultation, sachez qu’il existe des contre-indications qui doivent vous dissuader d’utiliser l’électrostimulation. Parmi les contre-indications à l’électrothérapie on mentionnera : le port d’un stimulateur cardiaque, le diabète, l’épilepsie…
– dès l’accouchement passé, je peux utiliser l’électrostimulation 
 Nous ne le dirons jamais assez. Il est impératif d’attendre au moins 6 semaines avant l’accouchement avant d’entreprendre la moindre rééducation périnéale, et l’électrothérapie périnéale n’échappe pas à cette règle.  Il est à noter, une fois de plus que ce délai de 6 semaines est un délai moyen, qui peut être allongé ou réduit après prise de conseil  auprès de votre sage-femme, qui reste votre référant santé.
– L’électrostimulation peut être utilisée  en complément d’autres méthodes de rééducation périnéale 
Oui, et ceci est même conseillé. N’hésitez pas à allier à l’électrostimulation le travail en biofeedback périnéal ou bien encore à réaliser les exercices de Kegel.  Pour le biofeedback périnéal, n’hésitez pas à utiliser un appareil de biofeedback, comme par exemple le rééducateur périnéal interactif, ou le Neurotrac Simplex. Pour les exercices de Kegel, le recours à des boules de geisha, ou bien à des cônes vaginaux peut être recommandé.
Voici donc quelques réponses aux questions qui nous sont le plus souvent posées. A l’occasion de futurs articles nous continuerons à démêler le vrai du faux au sujet de la rééducation périnéale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *