La Boutique du Périnée

Après l’accouchement : l’importance des visites chez le Kiné

La rééducation périnéale après l'accouchement

L’accouchement est une étape dans la vie qui met à rude épreuve l’organisme de la femme. Le périnée en subit également les conséquences.

Le périnée pendant l’accouchement

Le périnée se définit par un ensemble de muscles, de ligaments et de membranes qui a pour rôle de soutenir le rectum, le vagin et la vessie.

Lors de l’accouchement, les tissus du périnée sont distendus pour ne plus retrouver leur forme et fonctionnalité initiales. Les symptômes du relâchement du périnée sont l’émission involontaire d’urine dès qu’on fait un effort, par exemple une toux ou un éternuement. Le mouvement du muscle qui contrôle la vessie, le sphincter, n’est plus alors contrôlé.

Il y a aussi l’altération de la qualité des rapports sexuels. Pas la peine de paniquer, la rééducation périnéale vise à « guérir » tout cela.

Des séances de rééducation périnéale remboursées

Avant d’aller chez le kinésithérapeute pour en faire, il est utile de savoir que l’on ne peut débuter la rééducation du périnée qu’au plus tôt 6 semaines à 2 mois, après l’accouchement. Elle est automatiquement prescrite dès la sortie de la maternité et, en plus, la Sécurité Sociale rembourse jusqu’à 10 séances. Alors pourquoi s’en priver ?

La rééducation périnéale permet de regagner l’état initial du périnée, il redevient tonique. Les dernières statistiques montrent l’efficacité du traitement prodigué par le kinésithérapeute, à hauteur de 80%. Généralement, la tonicité du périnée sera retrouvée au bout de 10 à 20 séances, avec 2 à 3 séances par semaine.

En accompagnement à ces séances, d’autres exercices d’auto-rééducation doivent être faits à la maison avec des équipements appropriés. Une fois, les séances finies, il ne faut pas tout arrêter pour autant, il faut continuer les exercices à domicile pour maintenir le périnée en bon état.

Les gestes à éviter

Il existe également des gestes qu’il ne faut pas faire, pour ne pas aggraver l’état de santé du périnée. Par exemple, après l’accouchement, il ne faut pas faire des abdominaux. Il est également déconseillé de porter de charges trop lourdes. Courir et sauter sont aussi à bannir. On ne peut envisager de le faire qu’une fois les séances de rééducation périnéale terminées.

La femme est au cœur même de la vie de sa famille, il ne faut pas hésiter à prendre soin de son corps pour pouvoir la chérir au mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *